Courses 2018
      • La Sportbreizh #1: Titouan Margueritat joue l’effet surprise !

      • 17/06/2022
      • Personne dans le groupe de tête n’a prêté attention au coureur du CC Périgueux Dordogne. Dommage pour les perdants.
      • La Sportbreizh #1: Titouan Margueritat joue l’effet surprise !
      • Photos Lucas Blonce


        Combien de coureurs ont franchi la ligne d’arrivée au haut de Brasparts avec la fermeture éclair du maillot fermée jusqu’au cou ? Le seul fut peut-être le vainqueur de cette première étape, Titouan Margueritat, et ce uniquement pour les besoins de la photo. Avec ses 29 secondes d’avance sur son poursuivant, il avait le temps de la remonter. L’étape du Mont Saint-Michel de Brasparts était déjà célèbre dans le petit monde du cyclisme amateur, mais cette édition 2022 vient encore renforcer le mythe, parce que courue sous une chaleur suffocante. Les degrés au-dessus de la moyenne de saison ont fait de très gros dégâts avec un peloton, constitué de certains cadors, qui a terminé à 20 minutes du premier. 

        Loudéac devant

        Dès la bosse de Roc’h Uhelan, le premier grimpeur, après seulement 20 km, les engagés avaient compris que la journée serait dure, pas uniquement en raison de la chaleur. 11 km plus loin ils avaient aussi à escalader le Menez Meur. 

        C’est dans ces monts et vallées que la course s’est décantée. Un premier groupe de 13 coureurs se formait sous l’impulsion des Loudéaciens Florian Dauphin, Guérand Le Pennec, le champion de Bretagne Nolann Mahoudo et Malo Stevan. Les Lavallois plaçaient également deux hommes, Florian Rapiteau et Florian Maître. Maxime Cam était le seul Dinannais, Stéphan Bennett le seul Locminois, Lomig Le Clec’h le seul des Côtes d’Armor - Marie Morin - U. 

        Derrière, dans un autre groupe d’une quinzaine de coureurs, Mickael Guichard, Jean-louis Le Ny, Nicolas David ou encore Fabien Schmidt, essayaient de boucher le trou. Pendant plus d’une trentaine de kilomètres, l’écart se stabilisa à la minute avant que le groupe n’abdique pour terminer à quatre minutes. 

        Un peu juste

        En vue du mont, le groupe de tête se réduisait. Ils n’étaient plus que huit à prétendre à la victoire, lorsque Titouan Margueritat porta son attaque. « Vu qu’on ne me connaissait pas trop ici, à cinq kilomètres je suis sorti et au final tout le monde s’est regardé », explique le Périgourdin. Propos confirmés par un régional de l’étape, Maxime Cam troisième à 40 secondes. «Je ne le connaissais pas. Lorsque je l’ai vu attaquer, je n’y croyais pas trop car je connais bien le coin et il fallait faire attention à ne pas se mettre dans le rouge avant la montée finale. De plus, Il y avait deux de Loudéac et deux de Laval dans le groupe, je pensais qu’ils allaient se mettre à la planche pour leurs copains. Peut-être que nous étions tous un peu justes », analyse celui qui fut le premier vainqueur au haut de Brasparts en 2014. 

        A l’issue de la première étape, ils ne sont plus que quatorze coureurs à être à moins de quatre minutes du leader. Le vainqueur final devrait être dans ce lot, à moins que ce samedi la chaleur chamboule tout entre Douarnenez et Plougastel-Daoulas. 

        Albert Le Roux

      • publié le 17/06/2022
Zoom
      • La Sportbreizh: pour révéler les talents !
      • La Sportbreizh: pour révéler les talents !

      • Le grand départ 2020 à Plougastel-Daoulas
      • Le grand départ 2020 à Plougastel-Daoulas

Suivez nous !

Facebook Sportbreizh
      • Armor-Lux
      • Bodemer Auto
      • Crédit Mutuel de Bretagne Arkéa
      • FBBI
      • L'assiette coopérative
      • Le Télégramme
      • Super U Plougastel
      • Tanguy Matériaux
Powered by diasite
Designed by diateam