• Bandeau 2019
Courses 2018
      • Argol – Argol. « Une étape de malades »

      • Guerre, courage, train d’enfer et même panique, chacun allait de son bon mot pour qualifier l’étape Argol - Argol. Les 94 coureurs qui ont pris le départ de cette deuxième étape se rappelleront de la presqu’île de Crozon. Ils n’étaient pas là pour faire du tourisme. Et à la fin, c’est « Dadou » qui gagne.  
      • Argol – Argol. « Une étape de malades »

      • Arthur Troy (Creuse Oxygène), 17e à 3 mn 13. « Il n’y a même pas eu de départ fictif. Le bon coup est parti d’entrée et après, ça s’est fait à l’écrémage. La victoire est là avec Dadou (David Menut) aujourd’hui, c’est super. C’est mon leader. Vadim (Deslandes) a fait un énorme boulot. Au début, je n’y ai pas trop cru. Je ne crois pas souvent en moi, c’est mon problème. Mais là c’est un résultat qui va me rassurer. Objectif accompli ». 

         

        Gaetan Lemoine (VCP Loudéac), 8e à 1 mn 05. « C’était vraiment une étape de malade, c’est parti à 100 à l’heure. Ça a roulé toute la journée. « Chambé » s’est retrouvé en supériorité numérique. Du coup, ils ont roulé jusqu’au km 80 et puis après ça été au courage pour tout le monde jusqu’à l’arrivée. Quand le peloton est revenu à 45 secondes. Tout le monde a paniqué devant et ça n’a fait que flinguer. Si nous arrivons au final au sprint à une vingtaine, vu la difficulté de l’étape, ça signifie que tout le monde était rincé. Je dois être à une minute au général. Ça va être difficile face à des gars comme Menut, Jullien etc. Mais sait-on jamais. Si c’est la guerre encore sur la troisième étape, tout peut arriver ».

         

        Léo Danes (UCNA), 2e de l’étape et 6e à 1 mn. « Les deux, Anthony (Jullien) et David (Menut), étaient toujours présents. Dès que j’attaquais, ils répondaient. Notre coureur mieux placé, c’était Jauris (Vincent), donc on s’était dit que si j’étais devant, je pouvais attaquer sans avoir à rouler, mais je ne suis pas resté dans les roues pour autant. David a mieux passé que moi le virage et il a une meilleure pointe de vitesse que moi. Il n’y a rien à dire sur sa victoire ».

         

        Damien Poisson (Côtes d’Armor - Marie Morin – Véranda Rideau), meilleur grimpeur. 9e à 1 mn 07. « En haut des grimpeurs ont se retrouvait toujours les mêmes et après ça rentrait à chaque fois, chacun ayant ses propres intérêts. Nous étions quatre des Côtes d’Armor dans l’échappée, nous avons essayé d’emmener le sprint pour Alexis (Renard). Il reste encore une étape demain, même si cela va être compliqué au général ».

         

        Maël Boivin (VCP Loudéac), 36e à 12 mn 13. « On a eu un gros effort à faire pour revenir sur le devant de course et j’ai payé cet effort par la suite. Ces chemins, ces bosses, ces taquets à répétition, la SportBreizh fait partie des courses de l’année parmi les plus dures. Même la plus dure, je crois. Mais on l’attend chaque année avec impatience ». 
         

      • publié le 23/06/2019
Zoom
      • La Sportbreizh 2019 : départ le 21 juin
      • La Sportbreizh 2019 : départ le 21 juin

      • Le grand départ 2019 à Carhaix
      • Le grand départ 2019 à Carhaix

Suivez nous !

Facebook Sportbreizh
      • Armor-Lux
      • Bodemer Auto
      • Crédit Mutuel de Bretagne Arkéa
      • FBBI
      • L'assiette coopérative
      • Le Télégramme
      • Super U Plougastel
      • Tanguy Matériaux
Powered by diasite
Designed by diateam