• Bandeau 2016
Archives 2013
      • La Sportbreizh : c'est dans un mois !

      • La première édition de la Sportbreizh se déroulera dans un mois, le dimanche 8 septembre au départ et à l’arrivée de Plougastel-Daoulas. La course se veut atypique. et c’est une certitude, elle le sera ! Rencontre avec le patron de Sportbreizh et journaliste de France 3 Gurvan Musset qui, avec Thierry Lirzin, coordonne cette organisation ouverte aux coureurs 1, 2, 3, J et PC open.
      • La Sportbreizh : c'est dans un mois !
      • Comment est né ce projet ?

         

        «Voilà déjà quelques années que nous souhaitions organiser une épreuve à la pointe de la Bretagne. A l’origine, il y a notamment Jakez Lamour et Jeannot Marhic qui voulaient créer une belle classique à l’image de ce qu’était la Flèche Finistérienne. Nous avons pris notre temps et cette fois, nous nous lançons !»

         

        On parle déjà beaucoup de cette course dans le monde du vélo !

         

        «Oui et c’est d’ailleurs assez étonnant ! Il faut croire que notre épreuve intéresse déjà les coureurs... Pour être très précis, sachez que la Sportbreizh se déroulera donc le dimanche 8 septembre en deux étapes. Le matin, nous quitterons Plougastel-Daoulas pour rejoindre le Mont Saint-Michel de Brasparts. Sous réserve des derniers accords des services de l’Etat et du Conseil Général, nous arriverons sur le Mont. L’après-midi, départ de Lopérec pour revenir vers Plougastel.»

         

        Mais en quoi cette course est-elle atypique ?

         

        «Le concept de base, c’est la fête au village. Nous voulons tout d’abord que le vélo revienne dans le centre des villages et non pas au fond d’une zone industrielle... Ainsi, à Plougastel, nous arriverons à 20 mètres du calvaire dans une jolie petite rue piétonne : on y prépare une très jolie fête en lien avec la mairie et d’autres associations locales. Ensuite, la sportbreizh se déroule en deux étapes courtes, ce qui devrait favoriser les attaquants et dynamiser notre course.»

         

        C’est tout ?

         

        «Non, il y aura aussi des routes spectaculaires, un mur, des sentiers et même quelques pavés ! Ce qui nous anime avant tout, c’est de proposer un parcours qui sorte de l’ordinaire, qui puisse séduire les coureurs. C’est un très joli cocktail et nous espérons qu’en fin de course, les coureurs se diront qu’ils ne font pas souvent ce type de circuit et qu’ils ont pris leur pied.» 

         

        Certains parlent déjà d’une très grosse galère !

         

        «Non ! C’est vrai que je trace tous les ans des étapes compliquées pour le Tour de Bretagne. Mais ici, le plateau est différent, le niveau n’est pas le même, la période de l’année, non plus : la course n’est pas extrêmement difficile. Ce n’est pas plat, c’est certain, mais encore une fois, le but du jeu est de proposer un joli spectacle. Pas question donc d’assommer le peloton au bout de quelques kilomètres.»

         

        Vous avez été conseillé ?

         

        «Grâce à notre réseau, grâce aussi au prestige de notre site sportbreizh.com, nous avons réussi à monter sans difficulté un joli comité qui réunit des personnages bien connus : Jakez Lamour et Jeannot Marhic mais aussi Jean Niger qui fut le directeur de l’Essor Breton. Jo Salaün, à titre personnel, nous apporte également son expertise, tout comme Yannick Botrel, le DS de l’équipe des Côtes-d’Armor. Enfin, le contrôle de la course a été logiquement confié à l’EC Landerneau d’Yvon Pinvidic et de Marie-Françoise Marhic. D’autres comme Jean-Louis Conan, Philippe Le Leu, Loïc Mathieu ou Dominique Le Bon nous rejoindront le jour de la course. Une jolie petite bande, non ?»

         

        Des organisateurs vous apportent aussi leur soutien ?

         

        «Oui et c’est franchement génial ! Dès le début, Jean-Paul Favé, l’actuel Président de la Ronde Finistérienne a tenu à être à nos côtés. Idem pour Christophe Fossani : le Tour de Bretagne nous aidera aussi sur le plan de la logistique. Pour eux, c’est une façon de nous remercier : Sportbreizh est à leurs côtés  quand ils organisent leurs courses... L’inverse est également vrai ! Je vous assure que c’est déjà un gage de réussite.»

         

        Reste maintenant à dénicher des coureurs !

         

        «Tout à fait et ce n’est pas évident pour une première année ! Pour être très franc, on espère que les dirigeants de clubs et les coureurs se diront «les gars de sportbreizh bossent toute l’année pour le vélo, c’est le moment de renvoyer l’ascenseur»... Il y a de la concurrence dans l’ouest mais pas beaucoup en Bretagne, au moins pour les seniors. Nous espérons donc réunir un joli plateau étoffé. On croise les doigts et on multiplie les contacts. Pour l’instant, les clubs réagissent bien et veulent aussi nous remercier du boulot réalisé : nous y sommes très sensibles.»

         

        Vous avez soigné l’accueil des coureurs ?

         

        «Oui, dans certains cas, nous prendrons en charge une partie non négligeable des frais de route. Certaines équipes qui viennent d'un peu plus loin vont être logés à l’hôtel... Bref, pour l’accueil mais également pour les récompenses, nous ne voulons pas nous moquer du monde ! Et pas question de récompenser uniquement les "premières catés". Nous soignerons aussi les clubs locaux : sans eux, pas de courses, pas de coureurs et pas de Sportbreizh... Idem pour l’organisation matérielle : nous voulons de belles lignes d’arrivée très pros, de jolis podiums, de belles ambiances autour de notre speaker Nicolas Lebreton.»

         

        Et l’avenir ?

         

        «Si tout va bien, nous passerons sur deux jours l’an prochain mais toujours dans le même esprit. Reste surtout à dénicher la période qui ne fera d’ombre à des organisateurs déjà bien installés.»

         

        Le but est ensuite d’organiser une course pro ?

         

        «Haaaaa non pas du tout ! Nous resterons chez les amateurs : c’est clair et net ! Cette course a été montée pour ça.»

         

        Sportbreizh fait aussi la part belle aux jeunes cyclistes... Ils ne seront pas associés à cette journée du 8 septembre ?

         

        «Si ! Comme nous l’avions déjà fait à Ploudaniel et l’an passé au Ponthou, nous organiserons des tournois de sprint, tout cela sous l’égide du VS Drennec. N’oubliez pas notre credo : la fête au village !»

         

        Plus d'infos ? Besoin de renseignements ? Cliquez ici et postez un mail aux organisateurs ! 

      • publié le 08/08/2013
Zoom
      • 2017: retour au bout du bout du Monde !
      • 2017: retour au bout du bout du Monde !

      • En Coupe de France de DN1 en 2017 !
      • En Coupe de France de DN1 en 2017 !

      • La Sportbreizh - Trophée France Bleu Breizh Izel 2016 à la télé !
      • La Sportbreizh - Trophée France Bleu Breizh Izel 2016 à la télé !

      • Madouas champion de France 2016
      • Madouas champion de France 2016

Suivez nous !

Facebook Sportbreizh
      • Arena café
      • Armor-Lux
      • Crédit Mutuel de Bretagne Arkéa
      • FBBI
      • Gopex
      • Harmonie Mutuelle
      • Leclerc Plougastel
      • Sportbreizh
Powered by diasite
Designed by diateam