• CFA18
Edition 2017
      • Creuse Oxygène Guéret joue presque à domicile

      • Au plus haut niveau amateur depuis l’an dernier, les Bretons ne connaissent que du team creusois deux noms, les Quimpérois Yoann et Nicolas David. Pourtant Creuse Oxygène Guéret c’est bien plus qu’une équipe de DN1.
      • Creuse Oxygène Guéret joue presque à domicile
      • Fidèle parmi les fidèles à la SportBreizh, l’équipe La Creuse Oxygène Guéret a toujours eu un petit accent finistérien et même quimpérois, par son directeur sportif Yoann David et par son frère Nicolas, coureur de base de l’équipe. Certes, ça ne rigole pas trop pour l’équipe depuis le début de cette SportBreizh - un ennui mécanique a fait perdre de précieuses secondes à Nicolas dans le contre-la-Montre de Plougastel – mais il reste encore une étape pour briller.
        La Creuse, tout le monde en France a entendu parler de ce département de 120 000 habitants l’an dernier dans les « 20 heures » télévisés pour un conflit social très médiatisé, l’avenir de l’usine GM&S à La Souterraine. La presse nationale sortait alors ses clichés : désertification, abandon des services publics, territoires ruraux en péril, etc. Les poncifs étaient de sortie, parfois pour une longue sortie, digne d’une préparation à une épreuve de DN1.

        Se mettre au vert

        Mais si cette ruralité, ces magnifiques paysages étaient en fait des atouts. Des atouts à valoriser. Une bande de copains l’a compris depuis un quart de siècle. Pas question de parler ici de pétrole vert, expression datée du siècle dernier. Parlons plutôt d’oxygène. Dans ces territoires vallonnés où l’on respire le bon air à plein poumon, le meilleur moyen pour les découvrir, c’est encore un vélo. Creuse Oxygène est née comme cela, en 1992. « La Creuse, c’est un bon moyen pour se mettre au vert », plaisante Yoann David. Mais cette année son team est vraiment pris au sérieux au plus haut niveau amateur. « Nous sommes 7e du classement actuel des DN1. Si on se maintient dans le Top 10 à l’issue de la SportBreizh, nous pourrons disposer de six coureurs au départ du championnat de France à Mantes La Jolie », nous expliquait-il au départ de Plougastel-Daoulas.

        Deux équipes complémentaires

        Une rapide réussite sur la route, alors que Creuse Oxygène Guéret tire toute son histoire du VTT. Fin des années 80, lorsque cette discipline était encore à ses balbutiements, une bande de copains creusois comprirent les atouts de ce nouveau sport pour attirer Creusois, visiteurs et touristes à découvrir un territoire privilégié par la nature. « Nous avons frappé aux portes de tous les clubs cyclistes. Personne ne voulait de nous », se rappelle encore Alain Menut, président du club. Rapidement le petit groupe de copains s’est structuré et 25 ans plus tard l’équipe DN1 VTT est 19e au classement UCI. Le club compte actuellement 240 licenciés, pour une très grande majorité adeptes du VTT.
        « Il fut décidé de créer une équipe de DN3 en route pour permettre aux vététistes de progresser dans leur discipline », indique Yoann David, recruté au départ comme coureur. Cela a tellement bien marché qu’en 2015 l’équipe route passait en DN2. Deux ans à ce niveau et les portes de la DN1 s’ouvraient au club creusois. « L’an dernier fut pour nous une année d’apprentissage, poursuit Yoann. Cette saison nous avons réduit le nombre de coureurs en privilégiant la qualité des recrues ». Et les performances sont au rendez-vous, pour le plus grand plaisir de son président qui loue le travail de son directeur sportif.  « Ce caractère de Breton se marie bien avec celui de chez nous », renchérit Alain Menut, dont le fils David est le seul coureur creusois de l’effectif aligné sur cette SportBreizh.

        Appui des collectivités territoriales

        Les deux DN1 sont ainsi complémentaires. L’équipe routière peut s’appuyer sur l’expérience de sa sœur vététiste. Son partenaire Scott fournit également le matériel aux routiers. Et depuis sa création, le club s’est aussi fait une spécialité de l’organisation de compétitions grand public de VTT et de raids nature. Ce savoir-faire, les dirigeants ont su le valoriser auprès des collectivités territoriales qui ont compris le rôle que pouvaient jouer ces deux équipes cyclistes de haut niveau pour leur petit département. Elles sont tout simplement devenues les ambassadrices de la Creuse sur les routes de France et les chemins du monde.

        Albert LE ROUX

         

      • publié le 17/06/2018
Zoom
      • 2018: Quatre étapes et un final inédit
      • 2018: Quatre étapes et un final inédit

      • Paillot, retour sur une victoire déterminante
      • Paillot, retour sur une victoire déterminante

      • Les engagés 2018
      • Les engagés 2018

Suivez nous !

Facebook Sportbreizh
      • Armor-Lux
      • FBBI
      • L'assiette coopérative
      • Océanopolis
      • Super U Plougastel
      • Tanguy Matériaux
Powered by diasite
Designed by diateam